Connexion  

   

LA PRESSE  


presse

   

تعازي  

لقد آلمنا نبأ وفاة أخينا بودعا بغداد،من قدماء تلاميذ جمال الدين , جمعية "عليم" تتقدم بتعازيها الخالصة  ،إنا لله وإنا إليه راجعون ، إن لله ماأخذ وله ماأعطى وكل شيء عنده بأجل مسمى ، نرجو الله أن يغفر له ، وأن يسكنه فسيح جناته .

   

HOMMAGE A Mohammed OULD KABLIA  

Le jeudi 29 aout 2013 nous quittait Mohammed OULD KABLIA, Moudjahed, grand serviteur de l’état et ancien élève de notre lycée. Pour honorer sa mémoire, nous vous présentons sa biographie

Biographie de Mohamed OULD KABLIA

Mohamed Ould Kablia est né le 6 mai 1932 à Tanger où son père exerçait depuis deux années, la fonction d’officier de la garde du sultan Mohamed V. Il fait avec son frère Dahou et sa sœur Zoubida des études primaires dans cette ville avant le retour à Mascara de toute la famille en 1940 au lendemain de la déclaration de guerre entre l’Allemagne et la France.

LIRE LA SUITE

 

   

classe de 3e M2 lyce de Mascara anne 60-61

M. Hendour Nordine a eu l'amabilité de nous transmettre cette photo de la classe de 3eme M2 de l'année 1960-1961 où nous reconnaissons
 Hendour Ali (Allah Yerhmah) , Tahar Nordine (Allah Yerhmah) , Djaafri Mhamed, Benkamla, Biteur Abdelkader, Benchenane Hocine etc...

   
   

POINT DE VUE

QUAND LES ÉLECTIONS LOCALES S’ANNONCENT PAR DES BATAILLES RANGÉES CHEZ LES INDUS OCCUPANTS DU PARTI FLN CE PATRIMOINE NATIONAL IMMATÉRIEL

________________________________________________________________________

Abdelkader KHELIL *

C’est fait! Le compte à rebours des élections destinées à sélectionner les élus-e-s des 1.541 APC et ceux des 58 APW a commencé et elles auront bien lieu le 27 novembre 2021, comme promulgué par décret du 29 août 2021. C’est là, un exercice fort onéreux dont l’administration s’est toujours péniblement acquittée, mais non sans porter atteinte à la crédibilité de l’image de l’État qui laisse à chaquefois des plumes dans cette « mare aux canards ».

   S’il en est ainsi, c’est qu’au-delà de la mécanique électorale relativement « bien rodée » au plan matériel s’entend, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales n’a jamais pensé à tout ce qu’il faut déployer comme efforts à l’amont de cette décision en terme de gouvernance appropriée, afin que les citoyennes et citoyens n’aient pas à mesurer le « progrès » accompli, par l’Algérie post-issaba, uniquement à « l’épaisseur du trait ». Il faut faire en sorte qu’ils n’aient pas à dire encore une fois, le cœur chagrin: « C’est toujours comme d’habitude ! », à voir certaines pratiques persistantes. Hélas ! Tout cela est démoralisant et peu mobilisateur pour les forces patriotiques en attente d’une lueur d’espoir de nature à les revigorer.

   Oui ! Que du pareil au même finissent par admettre, tous les gens blasés qui ne voient venir aucun changement dans les mœurs de l’administration laxiste, en charge du déroulement de cette opération constitutionnelle, face aux dépassements gérés dans une atmosphère de « laisser-aller » et de « laisser-faire ». Car l’essentiel pour elle, est qu’une fois le top de départ donné pour ouvrir les bureaux de vote, les électeurs viendront remplir les urnes pour le besoin d’une statistique qui se doit d’être acceptable de l’avis des pouvoirs publics portés naturellement sur le satisfécit béat, chaquefois renouvelé.

   Il est à noter qu’aucun intérêt n’est accordé à la lecture et l’analyse objective des résultats obtenus et des enseignements à en tirer pour corriger (si volonté il y a) les lacunes et faire mieux, les prochaines fois. Et comme s’ils venaient de sortir d’une épreuve pénible d’un examen extrêmement difficile et vital pour leurs carrières, les organisateurs et à leur tête l’Autorité Nationale Indépendante des Élections (ANIE) cette instance plus budgétivore que réellement gardienne des règles de la démocratie et de la transparence, viendront nous dire, le sourire accroché à leurs lèvres : « El Hamdou Allah », tout c’est bien passé ! Notre pays à fait un grand pas en avant ! Mais il ne faudrait pas que ce soit celui du précipice dont parlait Kaïd Ahmed « Allah yarhmou », connu sous son nom de guerre, commandant Slimane, l’Homme au franc-parler et meilleur financier de son État pour le moins que nous puissions dire ! Alors, oui ! Les inquiétudes et tergiversations de nos compatriotes sont légitimes à plus d’un titre et il y a de quoi être inquiet !


Lire la suite...
   

PUBLICATIONS PR A.KHELIL



les colombes du paradis- couverture  BAT 1 1

   
5207864
AUJOURD'HUI
HIER
CETTE SEMAINE
CE MOIS
All days
921
3337
13427
44938
5207864

   

septembre

17

vendredi

   

METEO MASCARA

Météo Mascara My-Meteo.fr