Connexion  

   

LA PRESSE  


presse

   

تعازي  

لقد آلمنا نبأ وفاة زوجة أخينا محمد الطاهر ، جمعية "عليم" تتقدم بتعازيها الخالصة  ،إنا لله وإنا إليه راجعون ، إن لله ماأخذ وله ماأعطى وكل شيء عنده بأجل مسمى ، نرجو الله أن يغفر لها ، وأن يرحمها ، وأن يسكنها فسيح جناته .

   

HOMMAGE A Mohammed OULD KABLIA  

Le jeudi 29 aout 2013 nous quittait Mohammed OULD KABLIA, Moudjahed, grand serviteur de l’état et ancien élève de notre lycée. Pour honorer sa mémoire, nous vous présentons sa biographie

Biographie de Mohamed OULD KABLIA

Mohamed Ould Kablia est né le 6 mai 1932 à Tanger où son père exerçait depuis deux années, la fonction d’officier de la garde du sultan Mohamed V. Il fait avec son frère Dahou et sa sœur Zoubida des études primaires dans cette ville avant le retour à Mascara de toute la famille en 1940 au lendemain de la déclaration de guerre entre l’Allemagne et la France.

LIRE LA SUITE

 

   

A LA MÉMOIRE DU MOUDJAHID feu MENAOUER MELIANI "Si DJAMEL" : RENCONTRE SUR L'ENGAGEMENT DE LA JEUNESSE ALGÉRIENNE DANS LA RÉVOLUTION (Mercredi 19 décembre 2018)

dsc09743

Sous l'égide de l'association des anciens du MALG, l'association "MECHAAL ECHAHID" et l'association "AALYM" ont organisé le 19 décembre 2018 au lycée Djamel Eddine El Afghani une journée sur l'engagement de la jeunesse algérienne dans la révolution et en particulier celle de Mascara, en hommage et à la mémoire du moudjahed Ménaoueur MELIANI dit SI Djamel à l'occasion du 20 ème anniverssaire de sa disparition. Cette journée a débuté en présence de la famille du Chahid et de Monsieur le Wali de Mascara qui a tenu à rendre hommage au Moudjahed Si Djamel. Cette rencontre a été animée par M. daho OULD KABLIA moudjahed, ancien élève du lycée, Président de l'association des anciens du MALG et ancien Ministre de l'Intérieur.

dsc09696dsc09731dsc09723

La seance a débuté par la lecture de versets du Coran par le Cheikh Mohammed DJELALI, suivie de l'hymne national. Aprés les mots de bienvenue du Président de notre association, M. le Directeur de l'Education de la Wilaya de Mascara au nom du Wali a rendu un vibrant hommage au rôle de la jeunesse algérienne et au moudjahed Si Djamel pour leur participation au combat libérateur. La parole fut donnée au Cheikh Djelloul Djilali qui fit un portrait éxhaustif du moudjahed, a montré ses qualités humaines: piété et droiture, et a insisté sur sa fibre nationaliste malgrés sa jeunesse et ses compétences professionnelles reconnues par ses compagnons de lutte. A la fin de cette intervention M. Senouci Hocine s'adressa à l'assistance et tout particulièrement aux élèves qui assistèrent nombreux aux coté d'invités de marque: officiers de la police nationale, du Darak el watani, de l'armée nationale populaire et de la protecion civile. Son intervention a porté essentiellement sur la porté morale et sociale de la révolution. Il a exhorté les jeunes à prendre conscience de  l'importance du travail accompli par leurs pères. M. Boudahri, Président de l'association des anciens diplomates, intervient ensuite pour évoquer la carrière diplomatique exemplaire qu'a faite Si Djamel aprés l'indépendance. Lui aussi a insisté sur sur ses qualités humaines et morales.

dsc09742dsc09711dsc09707

 A l'issue de ces différentes interventions, M. OULD KABLIA prit la parole pour exposer la sitation politique du pays avant la révolution et les causes des origines  du 1er novembre 54. Il décrivit  avec force détails les forces politiques en présence et plus particulièrement celles de la région de Mascara. Il avait développé l'histoire de cette période dans une conférence qu'il a tenue le 20 février 2016 dans notre lycée à l'invitation de notre association. Nous vous proposons de la consulter en cliquant sur le lien suivantConférence du 20 février 2016

dsc09771dsc09763dsc09759

 La deuxième partie de l'intervention va être consacrée à l'engagement des étudiants et lycéens mascariens dans la révolution. Il relatera les conditions épiques dans lesquelles ils rejoignent les bases arrières pour l'école des cadres de la révolution et leur intégration par A. Boussouf dans la structure du MALG lors de la formation du GPRA. Le groupe des jeunes mascariens va constituer une partie non négligeable du MALG. A l'intention des élèves présents il leurs dira qu'ils peuvent être fiers  d'appartenir à cet établissement qui a donné tant de chouhadas, de moudjahidine, de cadres supérieurs et d'hommes d'état qui honorent ce pays. 

dsc09753dsc09747dsc09749

Monsieur Ould Kablia proposa aux élèves de poser des questions sur son interventions auxquelles il a répondu trés longuement. 

La délégation de l'association "MECHAAL ECHAHID" conduite par son Président M. ABBAD a tenu à offrir des prix symboliques aux trois meilleurs élèves en histoire, aux membres de la famille MELIANI et deux autres prix l'un à M. Ould Kablia et l'autre à l'association AALYM.

L'association AALYM tient à remercier nos frères de "MECHAAL ECHAHID" pour avoir eu l'idée de l'organisation de cette commémoration, à l'association des anciens du MALG avec à sa tête son Président M. Ould Kablia, au Président de l'association des anciens diplomates M. Boudahri et tient à remercier trés chaleureusement la famille MELIANI et particulièrement le Docteur Benaoumeur Méliani qui n'a ménagé aucun effort pour faire de cette rencontre une reussite digne du moudjahed Si Djamel.
Dr. Ahmed BOUCHETARA.  

 

Pour consulter la biographie de feu Menaoueur Meliani Si Djamel cliquer sur ce lien

 

   

Le noeud gordien algérien-M.Benchenane-B.Senouci

algerieLe noeud gordien algérien par Mustapha Benchenane * & Brahim Senouci ** L'idée de ce document est née d'un désir de mettre en commun les réflexions que nous inspirent les difficultés que doit affronter l'Algérie pour reprendre en main son destin.  Une incitation supplémentaire nous vient du constat que l'écrasante majorité des articles publiés dans la presse algérienne sont signés par une seule personne. Nous avons donc choisi d'écrire cette contribution à quatre mains et nous invitons celles et ceux qui le souhaitent à réagir à sa lecture, en la critiquant, en proposant des amendements, voire même à produire des textes complémentaires ou alternatifs.  MAIS ENTRONS DANS LE VIF DU SUJET…  Nous avons d'emblée choisi d'écarter les approches qui, bien qu'ayant fait la preuve de leur stérilité, continuent d'être utilisées. Ce sont :  La déploration : «halte aux pleureuses», avons-nous envie de dire. S'il y a bien un comique de répétition (qui a le mérite de provoquer le rire), il y a aussi en Algérie un tragique de répétition qui consiste à faire tourner en boucle la complainte collective qui monte du pays. Non seulement ce tragique n'a aucun mérite mais encore il contribue à plonger chaque jour un peu plus la société dans un état d'affliction permanent, propice à la démission.
Lire la suite

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Nous vous proposons la lecture d'articles du Pr Mustapha Benchenane publiés dans diverses revues, en cliquant sur le lien suivant: 
Articles Pr Benchenane

   

REFLEXIONS

Tribune-Brahim Senouci : "En finir avec le terrorisme, c’est d’abord en finir avec tout ce qui peut contribuer à accréditer l’inégalité de fait entre les hommes."

L’année 2016 ne laissera guère de regrets. Entre le champ de ruines syrien, la descente vers l’abîme de la Libye, du Yémen, de l’Irak et le terrorisme daeshien, les motifs de réjouissance ne sont pas légion. Il y en a un, au moins, même si sa valeur est d’ordre symbolique. Il s’agit de la condamnation par le Conseil de Sécurité de l’ONU de la politique israélienne de colonisation du Territoire Palestinien. C’est tout ? A peu près, oui…

L’année qui vient sera-t-elle de nature à adoucir les meurtrissures de 2016 ? Rien n’est moins sûr. Il est même à craindre qu’elle vienne au contraire les amplifier, que le pire soit à venir…

Le terrorisme va continuer de prospérer, se nourrissant du désordre du monde et du retour à la surface des haines séculaires, celles qui, simplement assoupies, établissent un continuum entre le temps des croisades et celui des colonies. Un probable futur président de la République, catholique fervent, retrouve les accents de jadis pour fustiger le terrorisme islamique. Il fait ainsi mine d’oublier que les Islamiques, c’est-à-dire les musulmans, constituent les cibles privilégiées du terrorisme islamiste. Deux-cent mille Algériens ont trouvé la mort sous ses coups durant la décennie noire. Dans la même veine, ce personnage réduit le colonialisme à un simple échange culturel. Une opération Erasmus avant la lettre en somme…


 

Lire la suite...
   

POINT DE VUE

                       POURQUOI SOMMES-NOUS TOMBÉS SI BAS DANS

LA RÉPUBLIQUE CLOWNESQUE DES « FAKAKIRS » !

_________________________________________________________________________________

Abdelkader KHELIL*

Les « nouveaux maîtres » aux généalogies douteuses du S12 d’une naissance traficotée dans le secteur de l’outre rive « chérifienne » d’Oued Kiss aux eaux troubles mais peu profondes (bien connu par nos narcoterroristes, trafiquants zélés et passeurs de carburant au service de sa majesté le roi M6) ont cru avoir à faire à un peuple veule, soumis, couard et pleutre Ad vitam aeternam. Ils sont donc restés tout à fait sourds à ses appels incessants et même aujourd’hui, à certaines de ses revendications les plus légitimes qui ont été à l’origine de son Hirak, cette « éruption volcanique » qui a vomi sa lave, puis sa cendre noire étalée sur leurs joues devenues subitement blèmes, eux, dont « les ventres sont pleins de paille » comme le dit si bien, un proverbe puisé dans le très riche répertoire des terroirs féconds de cette Algérie qui a senti venir enfin, l’heure de sa résurrection et de son éveil définitif …

Et pourtant ! Ce n’est là, que le résultat très significatif d’un point de vue statistique au regard du ras-le-bol collectif si longtemps contenu, dignement étouffé et sciemment enfoui dans les tréfonds du subconscient d’un peuple qui ne cherchait qu’à vivre en paix, lui qui a surmonté l’épreuve douloureuse de ses longues années de braise, de sang et de larmes. Oui ! Ce drame horrible que des esprits malveillants et des traîtres de tous bords ont entretenu pour maintenir honteusement « leur » peuple dans un état durable d’avilissement et de subordination … Et pour accomplir leurs sinistres desseins, ils agitaient inlassablement l’étendard de la peur du risque de retourner à la case de départ, c’est-à-dire, celle de la décennie noire en guise de « bouloulou », faisant passer la pilule dans une sorte de complicité tacite avec des puissances étrangères dominantes et, leurs multinationales de la prédation et de l’exploitation minières des richesses de notre sous-sol.


Lire la suite...
   
2795999
AUJOURD'HUI
HIER
CETTE SEMAINE
CE MOIS
All days
725
2710
7437
44427
2795999

   

mai

26

dimanche

   

METEO MASCARA

Météo Mascara My-Meteo.fr