Annonce M-Meliani 19-12-18-3

   

Connexion  

   

تعازي  

لقد آلمنا نبأ وفاة زوجة أخينا عبد الحميد بوبرقيق  ، جمعية "عليم" تتقدم بتعازيها الخالصة  ،إنا لله وإنا إليه راجعون ، إن لله ماأخذ وله ماأعطى وكل شيء عنده بأجل مسمى ، نرجو الله أن يغفر لها ، وأن يرحمها ، وأن يسكنها فسيح جناته .

   

Lettre quotidien oran

Détails

lettre quotidien oran

 

 

Réponse de l'association à un « parent déçu »

L'association aalym (association des anciens élèves du lycée Djamel Eddine El Afghani de Mascara ) a été prise à partie dans un courrier des lecteurs paru dans le quotidien d'Oran du 3 aout 2013. Ce courrier avait pour titre «Grandioses funérailles pour l'enterrement d'un vermisseau» et il était signé «un parent très déçu» Les lecteurs qui ont lu ce courrier auront sans doute, comme nous-mêmes, le plus grand mal à établir la relation entre le mystérieux titre et l'objet de la lettre, somme toute banal par les temps qui courent dans notre beau pays. Ils auront noté également que l'indignation et la déception qui animent son auteur n'ont pas annihilé toute prudence en lui puisqu'il se garde bien de donner son identité .Ce manque grave à la déontologie la plus élémentaire aurait pu nous dispenser de répondre aux calomnies qu'il déroule mais comme chacun sait, l'adage qui dit «calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose» se vérifie très souvent chez nous. Nous avons donc choisi de réagir, non pas en réponse à un inconnu dont nous souhaitons qu'il le demeure, pour nous et pour la population de Mascara, mais pour être sur que rien ne subsistera dans l'esprit de nos concitoyens de ce tissu de vilénies. X nous reproche d'abord de ne pas nous être limités aux nouveaux bacheliers du lycée Djamel Eddine et avoir étendu aux lauréats des examens de sixième et du BEF la remise de prix. Ces lauréats, selon X, auraient été «choisis dans différents établissements de la ville». Et d'ajouter «C'est aux établissements ou ils sont scolarisés à organiser des cérémonies pour leurs lauréats» Les établissements n'ont pas été choisis au hasard. Ce sont ceux qui fournissent les contingents d'élèves au Lycée Djamel Eddine. Notre association a estimé judicieux d'associer aux bacheliers du lycée de l'année les bacheliers du futur. Notre association est totalement indépendante. Elle ne se substitue à personne, notamment pas aux directions des établissements d'enseignement de la ville.  A titre indicatif, la direction de l'éducation a organisé une remise des prix officielle le 06-07-2013 Nous ne répondrons pas à l'accusation misérable d'«oubli» de certains élèves qui seraient plus méritants que ceux que nous avons primés. Si X a des noms, qu'il les fournisse ou, de grâce, qu'il se taise! X poursuit :«pourquoi les lauréats des autres lycées n'ont-ils pas été invités ?» La réponse est dans l'intitulé même de notre association.IL est clair que nos activités ne tournent qu'autour du lycée Djamel Eddine. D'autres associations peuvent parfaitement prendre en charge des manifestations similaires dans les autres établissements. N'étant pas sectaires, nous sommes d'ailleurs disposés à collaborer avec ces associations pour monter des événements en commun. Le dernier reproche est sans doute le plus révélateur de la personnalité de X.IL concerne la qualité des cadeaux offerts aux impétrants se désole que «des candidats à des jeux débiles reçoivent des ordinateurs et des tablettes alors que les nôtres n'ont eu que des livres». Pour faire bonne mesure, il suggère que «ces livres ingrats, non illustrés viennent des stocks d'invendus» Aalym n'a pas vocation à concurrencer les organisateurs de jeux débiles. Peut-être pourriez-vous vous y mettre X ? Vous y serez dans votre élément, un monde sans livre ! Nous n'en avons guère envie pour notre part. Nous sommes plutôt convaincus de la valeur symbolique du livre, du rôle de la lecture dans le développement de la culture et l'éveil des consciences. Les ouvrages que nous avons offerts aux impétrants ont été choisis par nous et achetés à la hauteur de ce que nos amis donateurs ont eu la générosité de nous offrir. .. Nous n'avons en effet aucune autre source de financement que celle-ci. Un dernier mot. Il nous parait que ces attaques traduisent quelque chose qui, hélas, imprègne notre société. Il s'agit de cette sorte de prurit, de démangeaison qui pousse des personnes à abattre toute initiative parce qu'elle serait révélatrice, en creux, de leur vacuité. Fort heureusement, nous avons réalisé au cours de notre jeune existence que les bonnes volontés sont nombreuses. Nous invitons d'ailleurs toutes celles et tous ceux qui souhaitent participer au mieux-être de notre société de nous imiter dans notre démarche .Même vous, M.X, rejoignez-nous si vous voulez vraiment le bien pour vos concitoyens. Vous y gagnerez par surcroit de ne plus souffrir d'aigreur ! Si vous préférez vous obstiner dans votre attitude négative, vous resterez un vermisseau, les funérailles grandioses en moins !

Pour le bureau /le président de l'association

   

décembre

14

vendredi